CNMI Guide

Une architecture historique et naturelle née de l'héritage des îles Mariannes du Nord

Les Iles Mariannes du Nord, dans leurs zones habitées tout du moins, sont majoritairement composées de villages et de petites villes. Saipan, par exemple, en comporte 31 « officiels ». Mais comme sur de nombreux archipels polynésiens et micronésiens, aucun style architectural ne domine vraiment l'ensemble des constructions, qui ont tendance à être basses, individuelles et dotées de toits à faible pente.

De manière générale, les resorts et hôtels de luxe du CNMI ont pour leur part travaillé leurs services et infrastructures plutôt que leur style architectural à proprement parler. Les établissements, même cinq étoiles, ont tendance à être des bâtiments imposants et très modernes, sans proposer encore d'alternatives pérennes telles que des villas en matériaux durables et au charme plus prononcé.


Le tourisme de luxe et les mariages ayant tendance à s'y développer, les années à venir devraient voir naître de nouveaux types d'hébergements dont l'architecture et le design s'accordent avec l'environnement. Quelques villas voient le jour de manière privée. Elles sont destinées à accueillir un tourisme haut de gamme qui recherche une structure de séjour plus intimiste et harmonieuse que les bâtiments existants à travers le CNMI.

L'architecture des Iles Mariannes du Nord est en fait naturelle, puisque la nature et les roches ont fini par créer naturellement des formes incroyables. Les amoureux d'Histoire peuvent aussi admirer la taille des pierres et roches par les anciens habitants de l'île, que l'on peut admirer sur l'île de Rota notamment, dans un endroit appelé «As Nieves quarry »Pour des pierres préhistoriques, c'està Tinian qu'il faut se rendre, puisqu'on trouve sur cette île des « Taga Stones » très anciennes … non loin de constructions militaires bâties en pleine seconde guerre mondiale !

Dans l'ensemble, c'est donc moins d'un point de vue des constructions actuelles que de celui de l'héritage et de l'histoire des îles que se trouve l'intérêt architectural et matériel des îles principales de l'archipel. Ainsi, il est encore possible d'admirer un bunker historique, le « Last Command Post », mis en place par l'armée japonaise pour organiser la défense militaire de l'île avant la célèbre bataille de Saipan.